Opportunités d’achat pour les minières

Pour un trader, attendre éventuellement 275 pour le HUI, qui correspondrait à $575 pour l’or et $10,5 pour l’argent. Cela correspondrait à un test du précédent creux majeur d’octobre 2006 pour les métaux précieux.
Les meilleures opportunités d’achat pour les minières sont celles que l’on détermine soi-même en fixant un seuil d’achat 30% au-dessous du cours actuel. Cela signifie qu’il faut attendre une forte secousse sur le secteur. Evidemment, les rares fois où un signal d’achat est envoyé sont celles où l’indice corrige violemment depuis son dernier sommet majeur. Nous comptons 8 signaux d’achat depuis 2001, qui ont fourni des points d’entrée optimale avec le meilleur rapport risque/récompense (fiabilité 100%). Sur le graphique ci-dessous, les signaux d’achats sont envoyés lorsque l’indice touche la droite de support située à 30% au-dessous du précédent sommet.
En fixant la droite à 28% du précédent sommet, on aurait pu gagner encore 2 autres signaux d’achat : un en 2003, et un autre en août 2007. Le risque en abaissant la limite à 28%, c’est de se retrouver davantage sous l’eau si l’indice corrige jusqu’à -35% de son sommet, ce qu’il avait fait en 2004 et 2005. Un trader serait alors obligé de couper ses pertes, puis de revenir une fois que l’indice repasse au-dessus de la droite de support. Rien de bien dramatique si l’on regarde les performances réalisées par l’indice après les points de contact avec les droites de support. Rappelons ici qu’un trader ne devrait jouer le secteur que par le tracker des mines d’or GDX (Market Vectors Gold Miners) qui réplique la performance de l’indice HUI, afin de réduire le risque propre d’une
société minière en particulier (il faut énormément diversifier dans ce secteur), et afin de minimiser les frais d’achat et de vente.

Performances  de l’or

Un autre indicateur d’achat intéressant est le RSI(14) (fiabilité 87,5%). Le RSI(14) nous aurait donné 7 opportunités d’achats correctes et 1 signal parasite (X) en janvier 2005, comme nous pouvons le voir sur le graphique.
La performance globale de notre portefeuille de juniors est retournée violemment à zéro lors du sell off de la semaine passée (dernier pointage le 17 août). La volatilité est maximale sur le portefeuille argent, comme on peut le voir avec le maximum à la hausse, et le maximum à la baisse. Le portefeuille est déjà retourné en territoire positif à l’heure d’écrire, nous ferons le point en détail la prochaine fois.
Retrouvez-nous sur le forum de bulle-immobilière.fr ! Vous y découvrirez des débats intéressants et les posts musclés de Marc Maximillien Authier pour une vision différente du monde de la finance.
Mises en garde
Ces deux portefeuilles virtuels ne doivent pas vous inciter à acheter des actions dans ces compagnies. Toutes ces compagnies représentent un risque très élevé, surtout les prospecteurs qui sont de véritables tickets de loterie. Une position sur un prospecteur ne devrait en aucun cas dépasser 1% du total, s’il n’a aucune ressource à faire valoir. L’allocation maximale individuelle ne devrait pas dépasser 5%. Mon propre portefeuille d’actions de compagnies minières en compte actuellement 58, afin de diluer le risque au maximum. Ces compagnies ne sont peut-être pas les meilleures que l’on puisse trouver sur le marché. Mon point de vue est forcément biaisé. Faites vos propres recherches. Je ne conseille pas de jouer actuellement le secteur des prospecteurs, qui risque de rester à la
traîne des majors et des juniors de développement. Les actions de prospecteurs pourraient ne se réveiller que durant la phase finale du marché haussier de l’or (phase 3).
Vous avez également la possibilité de jouer ce secteur avec des fonds mutuels de placement.
Performances calculées en juillet 2007
Discutez avec votre banquier ou avec votre conseiller avant toute décision d’investissement.