L’évolution du cours nous montre que le trend support du canal de consolidation est moins probant que l’oblique haussière LT : les cours sont venus s’appuyer sur cette dernière de août à septembre 2004, cela ressemble beaucoup aux courbes de résultats des sociétés impliquées dans les produits à défiscaliser ; nous  assistons alors à la formation d’un triangle avec :

– un trend-support qui est l’oblique LT haussière (inférieure) ;

– un trend-résistance qui est l’oblique baissière MT (supérieure) du canal de consolidation.

Mi-novembre à l’approche de la fin du triangle, on observe une accumulation d’achats sur l’oblique LT haussière ; à l’approche du trend-résistance je prends position vers les 4,80 euros ; par la suite le trend-résistance est vaincu en hebdomadaire par une belle bougie blanche grâce notamment à de bonnes nouvelles sur la société d’un point de vue fondamental.

Je renforce ma position ; le cours est à 5,05 euros ; le signal d’achat étant validé mon gain est de 5% sur ma première prise de position ; la configuration CT-MT-LT étant bullish je n’ai pas intérêt à vendre.

Le 17 janvier 2005 SOI annonce avoir signé un important contrat avec AMD l’un de ses plus gros clients ; elle cotait la veille 5,40 euros ; cette nouvelle étant totalement inattendue par le marché le titre s’enflamme dès l’ouverture en gapant directement sur la résistance majeure des 5,92 euros ; le volume étant historiquement important je renforce une troisième fois ma position sur la cassure symbolique des 6 euros ; mon prix de revient unitaire (PRU) remonte alors à environ 5,30 euros ; la clôture s’effectue vers les 6,30 euros ; ma position est lourde, mais avec une marge de près de 20%, je vais pouvoir me permettre de laisser courir mon gain au maximum ; le stop win (débouclage de position) étant à ce moment prévu à 5,80 euros, 2% sous le gap… qui est un bon critère de sortie.