– Le marubozu blanc

Il faut préciser que cette figure haussière peut parfois anticiper un retournement lorsqu’elle se situe à la fin d’une phase d’accélération, par une sorte de bouquet final (blow up) ou de panique haussière terminale. La grande blanche révèle alors la fin de l’emballement et de l’excès haussier, qui ne manquera pas de se faire corriger rapidement. Cette précision est importante car elle montre que l’analyse bougiste est complexe et intégrée à l’environnement et au contexte graphique.

Du point de vue du trading, il est utile de préciser que le milieu d’une grande chandelle (blanche ou noire) constitue, pour le trader, un point ou une zone de support (grande blanche) ou de résistance (grande noire) théorique et imaginaire.
Graphe Dow Jones Industrial en chandeliers daily avec volumes, avril/mai 2006

Source : www.cortalconsors.fr

– La paire USD/CPL en légère hausse

Durant cette séance boursière du mercredi, il était important http://www.optionbinaireclub.fr/broker-option-binaire/ de faire attention au GAP qui n’a pas été comblé durant la nuit du mardi à mercredi, ce point est d’autant plus important étant donné qu’un rebond a eu lieu exactement sur le point pivot s3, ce qui pouvait laisser présager “objectifeco.com/A/les-atouts-et-inconvenients-des-cfd-lire-la-synthese-complete.html” une amorce de recouvrement

 

En consultant les graphiques suivants, je pense http://www.natureofinance.com/fr/ que le double bottom a été le catalyseur nécessaire qui a permis à la paire USD/CLP cette légère hausse.